Financement des ONG pour la Syrie: les sanctions invisibles

Imprimer

S’engager en faveur des populations civiles en Syrie n’est pas simple. Selon un rapport de la plateforme collaborative WeExist, les réglementations financières internationales entravent l’action humanitaire en Syrie. Ce que le rapport nomme «les sanctions invisibles», comme le détaille notre invité et rapporteur Joseph Daher, enseignant chercheur à l’Université de Lausanne.

Lien permanent Catégories : Syrie 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.