Quel Moyen-Orient après le Covid-19 ?

Imprimer

La pandémie de Covid-19 a approfondi les problèmes socio-économiques de la région, mêlées à celles de la chute des prix du pétrole en mars 2020, tandis que les régimes autoritaires ont souvent profité des mesures de confinement pour renforcer la répression contre les activistes et les mouvements de protestation.

 

De nombreux États ont saisi l’occasion de la crise pour imposer des (nouvelles) mesures d’austérité. En Arabie saoudite, la population a été confrontée à la fois à des réductions de subventions, avec l’élimination de l’allocation pour le coût de la vie et à une augmentation des impôts due à la forte augmentation de la TVA de 5 à 15 %. En même temps, cela n’a pas empêché le fonds souverain du royaume saoudien d’investir plus de huit milliards de dollars depuis le début de la crise du Covid-19 dans des mastodontes de l’économie mondiale, de Boeing à Facebook.

L’Arabie saoudite et les autres monarchies du Golfe ont en effet d’énormes ressources financières sur lesquelles s’appuyer, qui leur permettent d’atténuer les effets de la crise économique mondiale.

Pour lire la suite de l'article, suivre ce lien:

https://npa2009.org/arguments/international/quel-moyen-orient-apres-le-covid-19?fbclid=IwAR1EN2U7X5GEQpDRP373ML-SWewKU54AbZ7zMNe4beNWQ1_zHRC-BcvbsAE

Les commentaires sont fermés.