24/06/2018

Gaza, les marches continuent… La répression aussi

Depuis presque trois mois, les Palestinien·ne·s se rassemblent chaque vendredi dans la zone tampon créée par les forces israéliennes au nord de la bande de Gaza. L'armée d'occupation continue de réprimer violemment ces manifestations en tirant sur les manifestant·e·s non armés. Presque 130 personnes ont été tuées et plus de 14 000 ont été blessées depuis le début des manifestations le 30 mars. De l'autre côté, aucun·e Israélien·ne n'a été tué.

Lire la suite

18:11 Publié dans BDS, Oppressions, Palestine, résistance, Suisse | Lien permanent | Commentaires (23) | |  Facebook | | | |

25/04/2018

La répression continue et meurtrière dans la bande de Gaza

 À ce jour, il y a eu quatre mobilisations populaires massives dans le cadre de la série de manifestations de la Grande Marche de Retour qui a commencé le 30 mars. Chaque manifestation a été accueillie par des réponses meurtrièress de l'armée d’occupation israélienne, qui a assassiné 40 Palestiniens à Gaza depuis le 30 mars. Plus de trente personnes, dont quatre enfants et deux journaliste, ont été mortellement blessées lors des manifestations. Plus de 1 600 autres Palestiniens ont été blessés par les tirs des balles réelles, résultant en des "blessures horribles" susceptibles de laisser beaucoup d'entre eux avec des handicaps permanents selon de nombreux médecins. En même temps, aucun décès n'est survenu du côté de l'occupant israélien.

Lire la suite

18:37 Publié dans Etats Unis, Palestine, résistance | Lien permanent | Commentaires (26) | |  Facebook | | | |

08/12/2017

La question de la libération du peuple palestinien

Le président états-unien, Donald Trump, a annoncé le 6 décembre qu’il reconnaissait Jérusalem comme capitale officielle d’Israël, «une annonce qui aurait dû être faite depuis longtemps», tout en mentionnant la «solution à deux Etats» comme issue possible. Dans la foulée, le Président a demandé le déménagement de l’ambassade de Tel-Aviv à Jérusalem, sans préciser de date - le processus devrait prendre plusieurs années. Trump avait fait de cette décision une promesse emblématique de sa campagne lors de l'élection présidentielle de 2016. Le vice-président Mike Pence et David Friedman, l'ambassadeur en Israël nommé par Trump, auraient poussé à la fois pour la reconnaissance et la relocalisation de l'ambassade.

Lire la suite

00:35 Publié dans BDS, Etats Unis, marxisme, Oppressions, Palestine, résistance | Lien permanent | Commentaires (78) | |  Facebook | | | |