13/11/2018

Attentat de Pittsburgh: LA RESPONSABILITÉ DE TRUMP

Derrière la récente tuerie dans une synagogue de Pittsburgh, il faut voir une conséquence des discours de Trump, qui légitiment la haine et le racisme.


Le 27 octobre, Robert Bowers, un suprémaciste blanc, tuait 11 personnes dans la synagogue Tree of Life. Il faut comprendre cette attaque antisémite, la pire de l'histoire des États-Unis, à l'aune du contexte politique: celui de la montée du racisme et de la multiplication des assassinats et actes meurtriers perpétrés par des suprémacistes blancs et des organisations racistes depuis l'arrivée de Donald Trump au pouvoir.

À l'appel d'organisations juives et d'autres groupes progressistes, plusieurs milliers de personnes ont manifesté contre la venue du président états-unien sur le lieu de l'attentat, pour dénoncer son discours haineux et raciste. Des membres du comité d'organisation local du groupe juif progressiste Bend the Arc ont publié une lettre, maintenant signée par plus de 80 000 personnes, lui faisant savoir qu'il n'était pas le bienvenu à Pittsburgh, «tant qu'il ne dénoncera pas le nationalisme blanc» et qu'il ne cessera pas ses attaques contre «toutes les minorités… des gens de couleur, des musulman·e·s, de la communauté LGBTIQ*, des personnes en situation de handicap…». Pour les signataires de la lettre, le massacre est la conséquence directe des discours haineux de Trump.

Robert Bowers a attaqué une synagogue et une communauté qui, à travers le Hebrew Immigrant Aid Society (HIAS), fournissait de l'aide aux réfugié·e·s. Cette association, initiée par la communauté juive au lendemain de la Seconde Guerre mondiale, aide aujourd'hui des réfugié·e·s du Moyen-Orient et d'ailleurs. Et HIAS avait protesté contre les politiques anti-immigration de Trump, y compris l'interdiction d'entrée sur le territoire des ressortissant·e·s de six pays à majorité musulmane – le Muslim Ban.

Différents groupes ont manifesté leur solidarité avec les victimes, dont CelebrateMercy et MPower Change. Ces deux associations musulmanes ont collecté plus de 200 000 dollars par le biais d'une campagne de financement en ligne, pour venir en aide aux familles touchées par le drame.

Les politiques et discours haineux et racistes de Trump forment le socle de la légitimation des discours et des actes des organisations suprémacistes et racistes. Mais il ne faut pas oublier que le racisme aux États-Unis est plus profond que la présidence de Trump: il prend sa source au cœur du système politique états-unien.

Solidarité avec les victimes et soutien à celles et ceux qui luttent contre les politiques racistes. «An injury to one is an injury to all!»

 

Article publié dans le journal de solidaritéS:

https://www.solidarites.ch/journal/d/article/8922

10:43 Publié dans Etats Unis, Oppressions, résistance | Lien permanent | Commentaires (0) | |  Facebook | | | |

Les commentaires sont fermés.